poésies 2010-2011

Septembre 2010

 

Les larmes du crocodile 



Si vous passez au bord du Nil 
Où le délicat crocodile
Croque en pleurant la tendre Odile,
Emportez un mouchoir de fil.

Essuyez les pleurs du reptile
Perlant aux pointes de ses cils,
Et consolez le crocodile :
C'est un animal très civil.

Sur les bords du Nil en exil,
Pourquoi ce saurien pleure-t-il ?
C'est qu'il a les larmes faciles
Le crocodile qui croque Odile.



                                                  Jacques CHARPENTREAU

 

Conversation

 

Le porte-monnaie :

Je suis d'une incontestable utilité c'est un fait

Le porte-parapluie :

D'accord mais tout de même il faut bien reconnaître

Que si je n'existais pas il faudrait m'inventer

Le porte-drapeau :

Moi, je me passe de commentaires

Je suis modeste et je me tais

D'ailleurs je n'ai pas le droit de parler

Le porte-bonheur :

Moi je porte bonheur parce que c'est mon métier

Les trois autres (hochant la tête) :

Jolie mentalité !

                                                 Jacques Prévert 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site